lundi 12 février 2007

Violettes et coraux

Inspirée par les très belles mises en scènes de Maria Grossmann admirées dans Le Divan Fumoir Bohémien, voici de fragiles violettes (réelles) côtoyant des coraux montés sur socles de bois tourné ou de papier mâché.



Trois coraux rouges sur un socle de lumière, photographiés chez Sylvia Rhud, la décoratrice parisienne, galeriste à ses heures…


Et enfin, un corail noir pris en photo dans la très jolie boutique Aspicbasilic à Paris, avant qu’elle ne ferme, (et ne se transforme en boutique itinérante) avec une mise en scène digne de ce cabinet de curiosités contemporain. Merci Mesdemoiselles Aspic!

Nota : Pour les lecteurs qui ne seraient pas au courant, les coraux présentés ici, sont tous artificiels, ce sont des pièces uniques réalisées en argile de polymère.

3 commentaires:

delph234 a dit…

je les aime beaucoup tes créations et les coraux sont parmis mes préférées

kristinm a dit…

Les coraux sont magnifiques !!
Je suis allée voir "le fumoir bohémien" et j'en suis toute retournée parce que quasiment tous les artistes qu'elle cite je les adore j'ai un peu l'impression d'avoir trouver une "soeur jumelle",
merci ;-)

Delphine R2M a dit…

> delph234 : merci, j'aime bien les faire aussi, ces coraux. Je m'y remets pour l'expo du mois de mars, à Geldern.

> krinstinm : C'est exactement ce qui m'est arrivé lorsque j'ai découvert moi aussi ce Divan fumoir bohémien, et Florizelle est une jeune femme délicieuse. J'ai eu la chance de la rencontrer il y a quelques jours. Depuis, je vais voir dès que je peux les merveilles qu'elle nous réserve.