jeudi 2 juillet 2009

Comme un corail sicilien

English text follows



"De retour de Sicile, je rapportais dans mes malles quelques branches de corail, pêchées en Méditerranée, ce produit des dieux, ce talisman mythologique.
On raconte que de la tête tranchée de Méduse, jetée dans la mer par Persée, s'écoula le sang qui pétrifia les algues et les transforma en corail.
Les Belles de Sicile les portent fièrement, ce rouge rehausse leurs cheveux de jais, les protège contre le mauvais œil..."
Extrait des carnets de La Fille du Consul, été 2009

Corail modelé en argile de polymère, monté sur cordon de cuir noir. ( Il y en a quelques uns dans la boutique en ligne)

“Back from Sicily, I brought in my suitcases a few coral branches, fished in the Mediterranean Sea. It’s a product of the ancient gods, a mythological talisman. One tells that from the cut head of Medusa, thrown in the sea by Persée, passed by the blood which petrified seaweeds and transformed them into coral.
Beautiful ladies of Sicily wear them proudly, this red heightens their jet-black hair, protects them against the curse…
Extract from the summer notebook of La Fille du Consul

Coral modelled in polymer clay, on a black leather string. (There are a few available in the on-line boutique)

2 commentaires:

Noémie K a dit…

Je viens de découvrir votre site que je trouve déliquat et minutieux*
J'adore***°°°****

Delphine R2M a dit…

> Merci Noémie K, et bienvenue par ici!