jeudi 4 janvier 2007

Hiver vénitien

Hasard de calendrier ? Heureuses circonstances ? 2006-2007 est pour beaucoup de musées en France une année de célébration de l’art vénitien du XVIème siècle. C’est l’âge d’or artistique d’une cité mythique qui est exposé à Paris et en Province, remettant plus que jamais au goût du jour une peinture fondamentale pour l’évolution de l’art occidental, qui n’a de cesse de m'émerveiller.
J’ai eu envie de ressortir quelques créations pas très récentes, inspirées des bijoux de tableaux et du magnifique livre « Bijoux de musées » de Cris Dupouy.

Ainsi la broche des « Trois Grâces », vue dans le Printemps de Botticelli (le tableau est aux Offices de Florence)

Enrobées ou Gracieuses ? Qui sont les trois Grâces ? Filles de Zeus, Euphrosyne, Thalie et Aglaé, président à la conversation et aux travaux de l'esprit.
Euphrosyne est la joie poussée à son sommet, l’allégresse, la joie de vivre que l'on ressent dans un banquet.
Thalie est la personnification de l’abondance, voire la surabondance, le trop-plein de vie, qui se prodigue comme un don.
Enfin la plus jeune, Aglaé est la beauté dans ce qu'elle a de plus éblouissant, la splendeur. Elle est aussi messagère d' Aphrodite.

Mais même avec cette explication (merci Wikipédia), je suis incapable de dire qui de Euphrosyne, Thalie ou Aglaé porte cette jolie broche. Peut-être le saurez-vous ?

Une autre pièce que j’apprécie est le Cœur de l’Archange Gabriel (Zurbaran, Musée Fabre à Montpellier), sur un ruban large de satin moiré, incrusté de petites perles de rivière.
Et pour parler des tableaux dont je n’ai pas encore tiré des merveilles, voici Isabelle d’Esté par le Titien, - avec quelques détails en exergue, exposée au Musée du Luxembourg, à Paris jusqu'au 21 janvier 2007.

Peut-être de prochaines inspirations pour de nouveaux bijoux sculptés…

Mais encore une série de personnages sévères : Au centre, le doge Andrea Gritti, peint par Le Titien, à droite Le Sultan Mehmet II, 1480 par Bellini et à gauche, un détail du portrait d’un autre sultan dont le site de l’Institut du monde arabe ne veut vraiment pas dévoiler l’identité et qui porte un très beau pendentif sur son turban.

L’exposition « Venise et L’Orient » se termine le 18 février 2007 à l’Institut du Monde arabe à Paris.

Pour info, il y a également à Montpellier une exposition de dessins XVII et XVIIIe siècles intitulée « Venise : l’Art de la Serenissima » jusqu’au 14 janvier 2007 au Pavillon du Musée Fabre.

Et il y a eu en 2006 à Caen au Musée des Beaux–Arts, une exposition vénitienne : « Splendeur de Venise 1500-1600 », rassemblant des tableaux vénitiens du XVIe siècle venus de toute la France, autour de grands peintres tels Titien, Tintoret ou Véronèse.


Mais également au Louvre début 2006 « Le Paradis de Tintoret : un concours pour le palais des Doges », les dessins préparatoires et autres esquisses pour les travaux du palais des Doges après l’incendie de 1577 ; une exposition qui faisait le parallèle avec « Véronèse et le dessin vénitien »

je pense que les catalogues sont toujours disponibles.

2 commentaires:

Estelle a dit…

Je me souviens de tes premières réalisations et je suis ravie d'apprendre que tu as décidé de travailler à nouveau dans cette direction!

Pat de Verre a dit…

le hasard fait bien les choses, quelqu'un est arrivé sur mon blog grâce a une recherche sur google et nous étions sur la même page. Donc, poussée par la curiosité j'ai poussé la porte et..........je viens de faire une promenade formidable sur ton site. Je suis emballée par tes créations d'autant plus que la fimo est une technique totalement étrangére à mes 10 doigt. Je m'empresse de te marquer dans mes favoris pour te visiter de temeps en temps. Bonne année de créations et de ventes
A+
Pat